Nutrition, micronutrition et diététique : quelle différence ?

Des définitions

Diététique / Nutrition / Micronutrition

Au niveau étymologique, le mot « diététique » vient du grec « Diaitêtikê » et signifie la science de l’alimentation équilibrée. C’est Hippocrate, médecin grec de l’Antiquité, qui cita « Que ton alimentation soit ton médicament ». Il place la diététique au cœur de son enseignement mais ne limite pas la diététique simplement à l’hygiène alimentaire. Il y inclut notamment la notion d’activité physique. Ainsi, la définition de la diététique désigne l’ensemble des règles alimentaires à suivre, associé à l’hygiène de vie générale.

Quant au mot « nutrition », il provient du latin « nutrire » qui signifie « nourrir ». Il s’agit de l’ensemble des processus par lesquels un organisme vivant utilise les aliments pour assurer le fonctionnement des fonctions vitales et la production d’énergie. C’est la science qui analyse les rapports entre la nourriture et la santé.  Elle s’intéresse aux rôles des nutriments dans l’organisme humain et à leurs interactions ainsi qu’aux besoins nutritionnels des individus et des populations.

Enfin, la micronutrition est une branche de la nutrition à part entière qui se penche sur les micronutriments (vitamines, minéraux et oligo-éléments) et leurs bénéfices sur l’organisme. Cependant, dans cette discipline d’autres catégories de micronutriments sont très souvent intégrées comme certains acides aminés, les Omega 3 EPA/DHA, les antioxydants et les pré/probiotiques.

LES METIERS

Autour de ces 3 thématiques

A l’heure actuelle, seule le BTS diététique délivre un diplôme reconnu par l’État (annuaire de l’éducation nationale). Contrairement à certaines idées reçues, les Diplômes Universitaires ne sont pas des diplômes d’État. Il s’agit de diplômes privés reconnus par les établissements eux-mêmes.

Quant aux autres organismes de formations, ils ne peuvent que délivrer des Attestations de formation ou des Certificats. Toutefois, le terme « certificat » est également protégé et réglementé, et désigne un titre qui doit être obligatoirement enregistré auprès de France Compétences (vérifier le Répertoire national des certifications professionnelles). Ainsi, attention aux organismes de formations utilisant à mauvais escient le terme « formation certifiante ».

  • Diététicien
  • Médecin Nutritionniste
  • Nutritionniste
  • Naturopathe
  • Conseiller en Nutrition
  • Coach en nutrition, Coach Bien-être

Conseils préléminaires

A suivre avant toute inscription auprès d’un organisme de formation

Avant tout inscription, les organismes de formations doivent obligatoirement informer les stagiaires d’un certain nombre d’informations dont :

  • L’intitulé de la formation
  • Les objectifs
  • Le contenu (le plus précis si possible)
  • La durée
  • Les horaires et lieu des sessions
  • Le/ les nom(s) du/des formateur(s)
  • Leurs titres ou qualités
  • Le public
  • Les modalités de suivi (en présentiel, à distance, mixte)
  • Les conditions d’accessibilité pour les personnes en conditions de handicap
  • Les modalités d’évaluation
  • Les coordonnées du Responsable de formation
  • Le prix de l’action de formation et ainsi que les éventuels frais annexes (frais de restauration et d’hébergement).

Toutes ces informations vous seront d’une grande utilité pour effectuer des comparaisons entre les centres de formations.

Comment s’assurer qu’un organisme de formation est sérieux ?

  • Détenir un numéro de déclaration d’activité enregistré auprès de la DIRECCTE
  • Être titulaire de la Certification QUALIOPI
  • Connaître l’Intitulé exacte du document délivré à l’issue de la formation (Attestation ? Certificat ? Diplôme ?)
  • Expertise du/des formateur(s) dans le domaine concerné
  • Si délivrance d’un Certificat, vérification auprès de France Compétences
  • Si délivrance d’un Diplôme, vérification auprès de l’Éducation Nationale
  • Satisfaction clients (avis/témoignages)
  • Respect du cadre déontologique
  • Connaissance des conditions d’accompagnement pédagogiques durant la formation